De l’importance du refinancement

Pour le promoteur

Lors de l’achat d’un terrain, d’un immeuble ou, plus largement, d’un bien
immobilier, le promoteur engage des fonds significatifs :

  • Dépôt de garantie : autour de 5% de la valeur totale du bien.
  • Études de faisabilité : géomètre, étude de sol, architecte…

En règle générale, le promoteur immobilise environ 15% de la valeur totale du bien.

La non-disponibilité de ces fonds peut porter préjudice à son activité :

  • Difficultés de fonctionnement
  • Opportunités ratées

Une opération de refinancement de fonds propre apporte une solution
concrète à un promoteur actif.
Contre un rendement de l’ordre de 10% par an, le promoteur récupère ses
fonds pour, éventuellement, se lancer dans de nouveaux projets.

Pour le marchand de biens

Suite à l’acquisition de plusieurs actifs et donc la constitution d’un portefeuille d’actifs, le
marchand de biens a généralement réalisé un apport en fonds propre significatif.

Il peut s’agir de rachats de parts de SCI, de rachats de parts d’entreprises commerciales ou de
rachats sous le statut de « marchand de biens ».
En général, un marchand de biens immobilise environ 20% de la valeur d’achat de son
portefeuille.
La création de valeur sur son portefeuille d’actifs se matérialise au bout de 3 ou 4 ans.
Durant cette période, ces fonds propres ne sont pas disponibles et ne travaillent pas.

Le deal INVECITY

Pour les promoteurs et les marchands de biens, nous refinançons vos fonds
propres via une émission d’obligations. Il s’agit d’un emprunt avec une durée
fixe, un rendement fixe et une échéance. Les obligations sont considérées
comme des quasi fonds propres. Il s’agit in fine d’une écriture de haut de bilan
entre le capital et la dette.

Contactez l’expert INVECITY